Statut-fpt et info-fpt stoppent leur parution

Madame, Monsieur,

Cher(e)s ami(e)s abonné(e)s au blog Info-FPT.fr et au site Statut-FPT.fr

Je viens de prendre la décision de mettre un terme à mes activités d’édition et de veille juridique en matière de statut de la FPT.

Par conséquent, le site Statut-FPT.fr et son classeur papier ne seront plus mis à jour à dater du 31 décembre 2017. Il en est de même du blog Info-FPT.fr

Mes plus anciens et fidèles lecteurs savent que cette aventure statutaire a débuté en 1995, avec l’édition du Mémento statutaire FPT. Ainsi, depuis 22 ans, je peux témoigner qu’il existe un véritable besoin d’une lecture accessible et organisée du statut. Encore aujourd’hui, et malgré les indéniables apports d’internet, ce besoin persiste, tant chez les élus, les cadres et les collaborateurs des collectivités territoriales.

J’ai pris la décision d’arrêter, certes, mais cela n’impose pas que ce travail disparaisse avec son auteur. Je suis donc ouvert à toute proposition d’un éventuel repreneur. Je peux apporter :

  •    Le site internet et son outil d’administration et d’édition.
  •    Le blog.
  •    Les noms de domaines.
  •    Et bien entendu le contenu éditorial existant.

La reprise de cette édition ne permet pas en soi un équilibre économique. Ce projet pourrait donc intéresser une personne, ou une structure, pour laquelle la matière statutaire constitue un socle auquel est adossée son action : formateur ou centre de formation, centre de gestion, collectivité, syndicat professionnel. Je suis à l’écoute de toute proposition. Vous pouvez me joindre par mail j.demasson@mediaterra.fr ou téléphone 06 11 81 39 03.

Je mets à profit le présent message pour remercier toutes celles et ceux qui depuis 22 ans ont participé à cette aventure. Avec des remerciements particuliers et chaleureux aux personnes qui ont assuré la révision juridique de cet ouvrage : le CIG de Versailles durant les cinq premières années ; Michel Grimaltos durant plus de quinze années et Vanina Bellini sur la période récente.

Joël Demasson